03.08.2005

Préambule: BFF N:o 1 1988

Nous sommes heureux de pouvoir vous proposer ce nouveau "Bulletin francophone de Finlande" et les différents articles qui composent sa première parution. L'idée de cette revue avait germé lors de la dernière rencontre des professeurs de français qui s'est tenue en mars à Jyväskylä et où l'on a beaucoup parlé de la francophonie, même si ce n'en était pas le thème principal. En effet, pour différentes raisons énoncées dans les pages qui suivent, la perspective francophone dans l'enseignement de la langue française continue à se développer en Finlande comme partout ailleurs. Le mythe de la civilisation française, métropolitaine et monolithique a désormais fait place dans les écoles et les universités au foisonnement, à la variété, à la créativité des cultures et des littératures d'expression française. C'est de cette richesse que cette revue voudrait porter témoignage, et de l'intérêt que de nombreux enseignants en Finlande lui portent.

Dès ce premier numéro, des questions difficiles sont soulevées par nos collaborateurs. Pour l'un d'eux, la langue française est un point commun fragile, voire contestable pour ranger Maghrébins, Noirs africains, Européens, Américains sous la même bannière, pour en traiter dans une même revue. Au contraire, un autre pense que ces communautés francophones participent à un même univers linguistique et donc à des cultures qui, si elles sont différentes, ne s'expriment pas moins dans la même langue. Les enseignants interrogés lors de l'atelier "francophonie" (dont on lira ici aussi le compte rendu) au programme de la rencontre ci-dessus mentionnée préféraient éviter les trop longs débats idéologiques au profit d'une présentation moins polémique et plus générale de la francophonie. Les problèmes que ce terme et cette notion posent ne devraient effectivement pas nous décourager de parler de ces cultures. En tout cas, il est heureux que tous ces avis figurent dans une revue telle que celle-ci, quitte à mettre son existence même en cause.

Nombre des articles que l'on trouvera ici proviennent de Jyväskylä et concernent la Belgique francophone. La constitution d'une "collection des lettres françaises de Belgique" au début de cette année à notre université a été l'occasion pour plusieurs d'entre nous de lire ou d'écrire à propos de la Belgique, sa situation culturelle et linguistique, ses écrivains renommés, ses auteurs de romans policiers, de science-fiction, ses créatures de bandes dessinées, etc. Nous espérons que le prochain "Bulletin francophone", qui devrait paraître au début de l'année prochaine, sera plus varié, par le sujet des articles comme par l'endroit d'où ils émanent. Cela dépend bien entendu des contributions de toutes sortes (articles, compte rendu, renseignements pratiques, commentaires variés, etc.) que l'on voudra bien nous transmettre et dont nous remercions d'avance les auteurs.

Enfin, nous voudrions exprimer notre reconnaissance au professeur Ulla JOKINEN, Directrice de l'Institut des Langues romanes de Jyväskylä: sans son aide et ses encouragement, cette revue n'aurait jamais vu le jour. Le concours de Monsieur Jean-Yves MALHERBE a également été très précieux.

Jean-Marc DEFAYS

Table des matières et Extraits de préambules